Apprendre en utilisant la mémoire auditive au quotidien

Table des matières

Apprenons à comprendre et à mieux tendre l’oreille pour faciliter l’apprentissage. Nous allons vous transmettre des conseils afin d’exploiter et activer votre mémoire auditive au quotidien.

Nous avons pu décrypter les différents types de mémoire et ainsi découvrir comment tirer profit de la mémoire visuelle.

La mémoire auditive au quotidien :

Il est temps de mettre en lumière la mémoire auditive qui est l’un des registres de la mémoire perceptive (dite mémoire sensorielle). Elle désigne cette capacité à absorber des informations énoncées à voix haute (oralement), de les traiter, de les garder à l’esprit et de les utiliser au quotidien.

De manière très vive, elle permet d’enregistrer le savoir émis par le cerveau et de le restituer. D’ailleurs, elle stocke davantage et plus longtemps. C’est ainsi se rappeler d’un numéro de téléphone dans un délai très court.

Intéressons-nous au processus de la mémoire via le cortex auditif, il se situe dans le lobe temporal, c’est la partie du cerveau qui traite les informations auditives. Il est divisé en aires primaires et secondaires.

Définition cortex primaire et secondaire

Le cortex primaire : siège de la représentation précise des sons.

Le cortex secondaire se trouve à l’arrière du cortex auditif primaire : interprète l’information reçue et permet la compréhension, la catégorisation des mots, et leur mémorisation.

Grâce à la mémoire auditive, nous pouvons distinguer diverses informations sonores et ainsi associer un son à un concept ou une personne (reconnaître une voix familière, la pluie, le cri d’un animal). Dans ce contexte, c’est une mémoire à long terme.

Elle intervient lorsque l’élève écoute un cours dicté par le professeur et grâce à la mémoire de travail, il se souvient de la leçon et le retranscrit instantanément à l’écrit. (Mémoire à court terme).

Il faut noter que chacun dispose d’un système de représentation mentale différent : visuel auditif et kinesthésique. Nous allons nous focaliser sur l’ouïe et vous présenter 3 conseils pratiques pour mieux apprendre.

Activer et utiliser la mémoire auditive au quotidien :

Enregistrer, écouter, répéter et transmettre.

S’enregistrer en lisant le cours à voix haute est un moyen efficace pour s’approprier le savoir (moduler le ton et la cadence). Ensuite, s’écouter dans un endroit calme cela permet d’apprendre sereinement. Ainsi, chacun peut imprimer le savoir avec sa propre voix et en y ajoutant des remarques personnelles ou des explications détaillées.

La répétition est la clé et nous savons que les temps de transports ou de pause sont des moments propices pour mémoriser, cet exercice permet d’améliorer sa mémoire auditive. On peut par exemple, prendre 15 minutes chaque soir pour reciter ou chantonner la leçon du jour en utilisant un air musical familier afin de faciliter l’apprentissage.

Apprentissage par l'écoute

Rien de tel que de poser des questions en cours afin d’éviter toutes zones d’ombres puis de partager un résumé de la leçon orale à un camarade afin de consolider la compréhension. Cette méthode permet ainsi de se préparer à une épreuve orale et de gagner en aisance.

Le podcast : le savoir à emporter partout.

Il existe des podcasts adaptés à une jeune public qui se basent sur l’apprentissage ludique, ils viennent marquer une rupture avec un cours trop magistral. C’est un support qui se veut plus court et plus attractif.

Pour apprendre l’anglais ou toute autre langue, il est intéressant d’écouter des dialogues du quotidien pour développer les capacités de compréhension. De plus, habituer l’oreille à du vocabulaire et des situations diverses permet d’acquérir l’accent et de se confronter aux subtilités de la langue et du pays.

Ainsi, regarder une série avec les sous-titres permet d’activer la mémoire visuelle et la mémoire auditive. Les podcasts et la radio sont surtout des outils gratuits, faciles et à portée de main.

Développer la mémoire auditive par le jeu :

Des exercices permettent d’aiguiser la mémoire afin d’augmenter les capacités de rétention de l’information. Celle-ci n’est pas innée, il est possible de l’améliorer et c’est encourageant !

  • Jeu de mémoire inspiré du jeu Burger Quizz : sélectionner une série de 10 questions posées par un ami puis le candidat doit citer les 10 réponses dans l’ordre. (Questions portant sur le programme scolaire ou décliner une série de génériques, de sons ou de voix de personnages).
  • Raconte-nous une histoire : ce jeu permet à un groupe d’élèves d’apprendre un cours de manière amusante. Un joueur commence à réciter la première phrase d’un cours ou d’un dialogue à apprendre, le second reprend cette première phrase et ajoute la seconde. Le troisième joueur fait de même jusqu’à revenir au premier qui répète tout depuis le début. Le joueur qui rompt la chaîne par l’oubli obtient un gage du groupe. Un groupe de 5 permet de revoir une leçon ou d’expliquer des concepts de manière divertissante.
  • Jeux en ligne : travaillez différentes mémoires avec divers jeux ludiques dédiés à la famille ou en individuel. Testez memozor.com.

Chez Masteur, nous avons intégré pleinement le potentiel de la mémoire auditive dans nos programmes de coaching, ce qui permet à nos élèves d’améliorer l’efficacité de leur apprentissage.

A vous de jouer en activant vos oreilles pour apprendre d’une toute autre manière. Cela prend un peu de temps mais avec les bons gestes, vous pouvez stimuler votre ouïe.

Bonne écoute !

Cet article vous a plu ?

Table des matières

Cet article vous a plu ?